Dupont-Aignan achève sa campagne au Cirque d’Hiver

Mercredi 19 avril à Paris, Nicolas Dupont-Aignan tenait son dernier meeting. Le candidat de Debout La France (DLF) a choisi le Cirque d’Hiver Bouglione, à Paris, pour clôturer sa campagne. Devant 1500 personnes, selon Libération, le député-maire de Yerres a multiplié les attaques à l’attention de ses différents candidat. Il a commencé en fustigeant Emmanuel Macron, « fils prodigue de François Hollande transformé en chevalier blanc de la pensée unique », ou encore Jean-Luc Mélenchon : « Ça n’est pas parce qu’on multiplie les hologrammes qu’on est pour autant démocrate ». Mais c’est surtout en direction de François Fillon que Nicolas Dupont-Aignan a tiré, lui reprochant d’avoir « pris en otage la présidentielle« .

S’il y avait un mot à retenir de cette dernière réunion publique, c’est le « système », qui a « planifié la destruction de nos emplois sur notre sol (…) endetté massivement nos Etats auprès des banques privés et qui, aujourd’hui, achète le pouvoir des politiques traditionnels et le silence des médias« , selon le candidat de Debout La France. Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé : « une mondialisation atroce, inhumaine »,  et une « oligarchie qui fait main basse sur le pays des droits de l’homme ».

Nous sommes allés à la rencontre de ses sympathisants.

BLN_3676

Romane, étudiante en économie à Dauphine

« Je suis sympathisante depuis sa campagne de 2012. J’ai un temps milité au Parlement européen des jeunes, une association européiste, donc. Je suis passée par un véritable cheminement intellectuel, ou j’ai fini par comprendre les problèmes que posaient l’Europe, qui n’est pas démocratique.

Ce qu’il nous faut c’est une Europe des nations, qui respecte les identités. C’est le digne successeur de De Gaulle, sur tous les plans. En 2009, après la ratification du traité de Lisbonne, une violation du droit des Français, il a quitté l’UMP, alors qu’il aurait pu y monter en grade et avoir une place importante. C’est un homme intègre, un homme de conviction.

Le Pen n’aura jamais mon vote, ni même Fillon, trop libéral. Quant à Macron, c’es le pire : il fait du neuf avec du vieux, c’est intolérable. DPA, lui, il incarne vraiment autre chose».

BLN_3652

Gérard, 66 ans , retraité (ex pilote de ligne), Sucy-en-Brie (près de Yerres)

« Je partage les idées de Nicolas Dupont-Aignan. Il n’a pas la chance d’être un « grand candidat », au sens imbécile du terme. C’est un grand par ses idées et son bon sens. Et c’est un homme intègre, on n’a pas vu de concert de casseroles à l’entrée du meeting ici !

Je pense beaucoup de mal des quatre candidats en tête (Macron-Mélenchon-Fillon-Le Pen), le moins malhonnête étant peut être Macron.

Si Arthaud et Poutou sont des agitateurs, des pitres, je trouve que les autres « petits candidats » ont beaucoup de courage. Nicolas Dupont-Aignan est anti-système. »

BLN_3667

« Nicolas Dupont Aignan est l’homme le plus droit et le plus efficace. C’est un Gaulliste social, un rassembleur, et son programme est on ne peut plus complet. Ce qui ressort ? Tout ce qui touche au régalien : on pense qu’il n’y a pas de prospérité sans ordre. Et le patriotisme bien sur. Attention, rien à voir avec le nationalisme : le patriotisme, c’est l’attachement à la patrie, la terre du peuple, alors que le nationalisme c’est le rejet des autres.

On ne pourrait pas voter Marine Le Pen. Par contre, on en a marre de cette distinction entre les petits et les grands candidats, établie par des journalistes arrogants, qui se fréquentent tous entre eux, qui font les questions les réponses. Il est entouré d’une équipe diverse, avec des gens d’horizons différents et ça c’est important ».

BLN_3656

Zouzou-Pitchoun, alias Ange Belange, 40 ans, artiste de variété 

« Il y a 5 ans j’avais déjà voté Dupont-Aignan, je le soutiens toujours. C’est un homme de conviction, il a de la prestance ! Quand il prend un micro il ne fait pas d’erreurs.

Je vois beaucoup de confusion chez les autres candidats ! Les deux dents qui m’ont quitté vont aller voter Marine Le Pen [rires]. Nicolas Dupont-Aignan sera élu dans 5 ans ! Les 8 millions de français qui me connaissent sur internet vont voter Nicolas Dupont-Aignan. »

BLN_3681

« Je suis une convaincue, gaulliste depuis des années. Dupont-Aignan, c’est ce qu’il y a de mieux pour la France. Il est simple, franc, au plus près des Français. Il faut voir ce qu’il a fait dans sa ville à Yerres.

C’est un homme comme lui qu’il nous faut, car l’Europe est pourrie par un petit groupe de personnes qui gangrène tout. Et s’il n’est pas qualifié au second tour, je mettrai un bulletin blanc sur lequel j’écrirai moi même Nicolas Dupont-Aignan ! »

BLN_3659

Philippe, 60 ans, technicien télécom à La Poste

« J’habite par très loin de Yerres. Il a un bon programme, de bonnes idées, il veut que la France redevienne la France. Avec le revenu universel, on paie les gens à ne rien faire, je préfère que les gens soient payés pour faire quelque chose. Nicolas Dupont-Aignan veut remettre la valeur travail en avant. Un fonctionnaire n’est pas quelqu’un payé à ne rien faire.

La France doit se faire à Paris, pas à Bruxelles. Je suis pour un Fradieu – je préfère parler Français que dire « Brexit ». Il y a différentes manières de claquer la porte : On peut renégocier les traités, je suis favorable à une Europe des nations, pas une Europe de la finance. Il faut relocaliser les activités.

A part Cheminade et Asselineau, tout le monde dit la même chose. [Rires]. Il y en a trois qui ne me plaisent vraiment pas : Fillon, Macron, et Hamon, les trois candidats de la pensée unique. Ils font tous la même politique, avec quelques variantes […] ils sont pour l’Europe. Même s’ils chantent la Marseillaise, c’est l’Europe avant tout et la France derrière. Marine est la fille de son père : si elle est au pouvoirs, il y a des inquiétudes à avoir. Mélenchon est un peu moins mauvais que les autres, mais sa sixième république, il ne dit ni qui ferait parti de l’assemblée constituante, ni ce qu’il met dedans. »

BLN_3662

Sonia, 25 ans, sage-femme ; Gabriel, 25 ans, controleur transdev

« Nous sommes venus soutenir et supporter notre candidat dans sa dernière ligne droite. »

Gabriel : « Nicolas Dupont-Aignan propose de baisser les charges sur les investissements en France. Beaucoup de candidats ont peur que les multinationales s’en aillent, ou d’être punis par Bruxelles s’ils proposaient une telle mesure ! »

Sonia : « La baisse d’impôts qu’il propose est importante. Il faut relancer le pouvoir d’ achat de tous les français ! Et pas seulement celui de certains… Nicolas Dupont-Aignan prône aussi la fin du Régime Social des Indépendants (RSI) , je valide cette décision en tant que sage-femme libérale. »

Gabriel : « Macron ne me plaît pas du tout ! Je me demande même si il peut dire quelque chose d’intelligent… Il nous prend pour des imbéciles. »

Sonia : « J’ai une aversion pour Macron et Fillon : L’un, c’est du flan, et il jouit en plus d’une suprématie médiatique ; l’autre, Fillon, est un voleur, il vole la société. Même avec la présomption d’innocence, vu tous les chefs d’accusation, la justice va bien lui trouver quelque chose. »

« Je veux un représentant propre pour la France ! »

BLN_3669

Corinne, 55 ans, adjointe au maire de Montivilliers (Seine-Maritime)

« J’aime l’homme ! [rires] Et ses idées bien sûr. Je suis dans le mouvement depuis l’époque de Debout La République, en 1999.

Nicolas Dupont-Aignan est un homme honnête et irréprochable. J’aime beaucoup ses idées sur la formation et l’emploi, étant adjointe à l’éducation. On veut du changement ! Un vrai président avec l’étoffe d’un chef d’état. Depuis des années, la classe politique, c’est de la merde. »

BLN_3679

Marc, 33 ans, commercial ; Théophile, 62 ans, retraité (ex aide soignant). Père et fils

« On n’a pas pu entrer ce soir, mais on soutient Nicolas Dupont-Aignan et ses idées de souveraineté. »

Théopile : «  Dupont-Aignan est un vrai gaulliste ! »

Marc : « Nicolas Dupont-Aignan est intègre… à ce qu’on sache ! (rire) En tout cas dans sa commune de Yerres, il a été réélu plusieurs fois, parfois à près de 80 %, c’est bien la preuve qu’il a redressé la barre. Il est pour du protectionnisme, remettre des frontières, il veut légiférer sur les travailleurs détachés… Il pose aussi la question d’une Europe des nations, plus refermée, mais plus plus puissante. La Grèce nous tire vers le bas !

Les autres candidats, c’est toujours le même système en place. Les Républicains, le PS, Macron… tous pro-européens, pro-mondialistes… Nicolas Dupont-Aignan veut sortir de ce carcan mené par Bruxelles et son parlement. »

Théophile : « Et par Merkel ! [rire] »

BLN_3653

Yulia, 45 ans, cadre dans la réglementation bancaire

« Je suis adhérente depuis plus d’un an. Avant, j’étais plutôt centre-gauche. En 2012 j’ai voté Hollande, j’étais anti-Sarkozyste. Je suis Russe d’origine, j’ai adopté la France pour les valeurs de ce pays.

Ce qui me plaît dans son programme, c’est tout le volet social, la politique familiale, la justice. Cette France est en train de partir en fumée avec les hommes politiques actuels.  Ils ont trahi le peuple. L’aide aux retraites est ridicule, les Français s’appauvrissent de plus en plus.

On dit souvent qu’on est proches du Front National, mais le patriotisme, ce n’est pas le national-socialisme. Aucun autre candidat ne me convainc. Ce sont des caricatures qui ne correspondent pas à la réalité »

BLN_3682

Alexandre, 28 ans, Auxiliaire-puériculteur , Wattignies [Candidat Debout La France aux législatives , dans la 1ere circonscription du Nord ; Responsable Debout Les Jeunes Nord]

« Forcément, je suis venu soutenir Nicolas Dupont-Aignan pour son dernier meeting !

C’est un homme qui s’intéresse vraiment aux gens ! On peut réellement échanger avec lui. Par exemple, je travaille dans le secteur du handicap depuis une dizaine d’années, et j’ai pu contribuer directement à ce volet du programme, qui est très étoffé. Il se renseigne et écoute vraiment les personnes.

Dupont-Aignan dit des vérités, et n’a pas un programme trop spécifique à une catégorie qui serait les ouvriers, les écolos, ou encore les agriculteurs…  Il a un programme complet et cohérent.

Arthaud ou Poutou, par exemple manquent d’expérience et n’ont pas un projet très diversifié. La sortie de l’Europe que prône Asselineau serait trop radicale. Si Mélenchon est un bon orateur, il a un programme dangereux. Il est comme le joueur de flûte qui charme le serpent… Macron, Fillon représentent le système corrompu, du mensonge dont les français ne veulent plus. Marine Le Pen a parfois de bonnes idées mais est trop extrémiste et intolérante. Ici, on est ouverts au monde : que ça soit les personnes de couleur, d’une sexualité différente… »

Propos recueillis par Irvin Decampe et Roxane Poulain
Photographies : Clément Bolano

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :