François Asselineau attire 1500 personnes à Lille

« J’ai cru un instant que j’étais Madonna. […] Voir d’un seul coup 75% des gens se retourner sur vous, chuchoter, ou vouloir venir se faire prendre en photo avec un selfie ; d’un seul coup vous voyez le monde sous un autre jour. » Depuis le grand débat à 11, sur CNews et BFMTV, François Asselineau a vu sa notoriété décoller un peu plus. Il est candidat à la présidentielle au nom de l’Union Populaire Républicaine (UPR), parti politique qu’il a créé le 25 mars 2007, le jour du 50ème anniversaire du Traité de Rome.

La sortie de l’Union Européenne est la colonne vertébrale du programme de l’UPR. Asselineau se présente comme le « seul candidat du Frexit  ». Il évoque régulièrement différents articles issus de la Ve Constitution française, et de la Constitution européenne. Il cite également les traités internationaux comme ceux de l’OTAN, qu’il souhaite quitter.

Dîplomé d’HEC, et de l’ENA, il a été inspecteur général des finances, et collaborateur dans plusieurs cabinets ministériels sous les gouvernements Chirac et Juppé, notamment. Souverainiste, il se réclame du Gaullisme, et souhaite dépasser les clivages gauche-droite en appelant au « rassemblement républicain ». Il s’est fait connaître par le grand public sur internet, grâce au cybermilitantisme, ses militants étant très actifs sur les réseaux sociaux.

Souvent qualifiés de complotistes, conspirationnistes, nous sommes allés à leur rencontre.

BLN_2820

Stéphane Mabille, 25 ans, en contrat d’insertion dans la restauration rapide, de Maubeuge

« J’ai suivi une amie adhérente de l’UPR, c’est mon premier meeting politique. Ça me parle vraiment depuis deux semaines environ. Asselineau a un bon humour, il est modeste, sobre, et expérimenté. Il a la dignité et la prestance pour être un bon chef d’État. Sortir de l’OTAN, le Frexit permettraient de ne plus nous faire influencer par Washington.

Il y a un peu de tout dans le reste des candidats : Des manipulations, des mensonges… Entre Fillon qui n’est pas crédible, Mélenchon a dissimulé au niveau financier, la Le Pen qui avoue avoir piqué dans les caisses et ne se conforme pas à la loi…

Cela dit, je suis quand même d’accord avec Marine Le Pen sur la sécurité. »

BLN_2824

Catherine, 34 ans de Lille. Etudiante en psycho

« Je connais l’UPR depuis 5 ans, c’est le seul parti qui me parle. Asselineau nous apprend des choses, il n’est pas dans l’émotionnel comme les autres candidats, il est pédagogique. C’est Asselineau qui m’a fait m’intéresser à la politique, je lui fais confiance.

Ce qui m’intéresse dans son programme c’est son rapport à l’Union Européenne. Il fait comprendre clairement aux concitoyens que le président actuel n’a plus beaucoup de pouvoir ni de prise de décision. Il doit suivre des directives venant de Bruxelles, c’est pour cette raison qu’il propose de sortir de l’Union Européenne.

En ce qui concerne les autres candidats, je trouve qu’ils savent tous bien parler aux Français, mais je fais plus confiance aux « petits candidats » en général. Mélenchon, il fait de la démagogie, il critique les médias alors qu’il fait partie d’un système oligarchique et médiatique. »

BLN_2874
Ghania (à gauche), et Dalila (à droite)

Ghania, 40 ans, comptable, et Dalila, 35 ans. Lilloises.

Ghania : « Ça fait deux ans que je suis le mouvement de l’UPR. Je suis vraiment contente qu’Asselineau ait franchi le cap des 500 signatures. Il incarne la ligne politique que j’attendais, je voulais qu’on sorte de l’Union Européenne!  Il propose de comptabiliser les votes blancs et je trouve ça très intéressant. Il est explicite dans ses propos alors que les autres candidats sont pieds et poings liés avec tous les traités européens.

C’est mon premier meeting politique et c’est la première fois que j’y vais avec le sourire. »

BLN_2881

Michèle Aristide, 54 ans de Lens. En invalidité professionnelle (ex professeur)

« Je suis venue de Lens car je voulais vraiment assister à un meeting d’Asselineau. Ce qui me plaît chez ce candidat, c’est son honnêteté, il connaît bien son sujet. Ce n’est pas un manipulateur.

Je trouve qu’il a un programme long, mais complet. Il est pour la sortie de l’OTAN et il a tout à fait raison. Toutes les guerres sont faites par des forces pécuniaires appartenant aux plus grosses familles dans le monde. Résultat ? C’est nous qui en payons le prix …

Asselineau, c’est le seul rempart parmi les 11 candidats. Les autres sont tous pourris, il ne faut pas se leurrer. Ils sont pour le nouvel ordre mondial. »

BLN_2892

Serge, 40 ans de Buysscheure (Nord). Juriste

« En 2012, j’étais partisan de Mélenchon, mais il ne proposait pas de sortir de l’UE et son discours était incohérent. C’est pour cette raison que j’ai rejoint l’UPR. Je suis un grand donateur et adhérent du parti depuis 2013. L’UPR m’a demandé de venir témoigner au meeting.

J’aime le côté fédérateur d’Asselineau. Il réunit tout le monde et ça donne envie de se sentir bien chez soi. Il redonne l’envie d’être fier d’être français, il propose une belle vision de la France. Aujourd’hui, on est esclaves de l’Union Européenne, de l’OTAN, on a perdu beaucoup de nos libertés. En tant que juriste, je trouve que l’UE c’est vraiment un bordel. Il faut sortir la France de l’Union Européenne. Je comprends parfaitement la décision du Brexit, toutes ces normes nous polluent, il faudrait les supprimer.

Certains candidats sont vraiment des beaux parleurs. Hamon par exemple, il a de bonnes intentions mais il a un manque de discernement, ou bien de courage. Mélenchon lui, a un grand pouvoir de séduction, il sait galvaniser les foules. »

BLN_2885

Michel Vandeweghe, 37 ans, chef d’entreprise. Lambersart

« Je suis venu au meeting pour aider et organiser, mais avant tout pour soutenir François Asselineau. Dans son programme ce qui m’intéresse le plus, c’est la capacité qu’il a de vouloir rendre aux citoyens français le pouvoir de décision. Le référendum d’initiative populaire, ça me parle.

En tant que citoyens, on ne peut pas faire de constitution. Il faut sortir de l’Union Européenne et redonner le pouvoir au peuple, et sortir de l’OTAN également. Aujourd’hui, les interventions militaires à l’étranger sont « illégales » car il n’y a aucun mandat qui le permet. La France doit reprendre un côté fédérateur.

Les autres candidats, c’est de l’enfumage. Ils ont pour la plupart un programme non applicable car leur marge de manoeuvre est limitée. Ils mentent aux français et je trouve ça choquant. »

BLN_2888

Lilia, 41 ans, aide-soignante, d’Armentières. (Candidate UPR aux législatives)

« Je viens du PS. J’ai voté Hollande en 2012, quelques mois après je suis tombée de haut en voyant une vidéo d’Asselineau sur YouTube « Qui gouverne la France et l’Europe ? » : J’étais pro-euro sans connaître les traités.

Asselineau est un bon pédagogue, il nous rend l’économie, la géographie, et les enjeux politiques, beaucoup plus accessibles. Il est le seul à prendre la peine d’expliquer les traités européens de manière très précise. Les candidats qui veulent « renégocier » l’Europe sans sortir des traités sont dans la fumisterie. La Roumanie a un SMIC à 350 euros !

C’est comme une colocation à vingt-sept où personne n’aurait les mêmes buts, où l’un (Le Pen ou Mélenchon) voudrait mettre tout le monde d’accord. Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles. Ceux qui ne parlent pas de l’article 50 sont des malhonnêtes. »

BLN_2879

Paul, 29 ans, costumier, vit à Arras

« Au cours de mes voyages (au Mexique, en Chine), j’ai pris compte du rôle de la France à l’échelle internationale. Aujourd’hui on a pas du tout l’image que l’on mérite !

Les autres candidats ont tous des emprunts dans les banques : pour leurs comptes persos et pour leurs comptes de campagne, financièrement ça n’est pas du tout la bonne période. Quand vous devez de l’argent, vous êtes redevables, vos investissements doivent être justifiés. C’est antinomique avec la liberté d’expression, la démocratie

Je serai candidat aux législatives pour Asselineau, c’est normal que je sois là. »

BLN_2883

Gabriel, 20 ans, de Fâches-Thumesnil, futur service militaire volontaire (SMV) de l’armée de terre

« Je suis là à cause de ma mère, elle est adhérente UPR depuis quelques mois, et me tannait pour venir. Pour une fois qu’Asselineau passe dans le coin !

Il me rappelle un prof qui m’avait donné une passion pour l’histoire, il a un discours, un vocabulaire et une culture »

BLN_2901

Pierre Fabien, 58 ans. Expatrié de Belgique, sans emploi

« Je suis venu pour soutenir Asselineau, mais à la base, je suis un Mélenchoniste [rires].

C’est un candidat qui est clair dans ses explications, il ne fait pas de propagande. Je l’ai découvert en regardant ses conférences sur internet. Il explique aux Français les enjeux de manière simple, il fait de l’éducation populaire. Avec ce candidat, on touche ceux qui ne croyaient pas à la politique et ceux qui n’y croyaient plus.

Ce que je pense des autres candidats ? C’est simple : Il y a un seul candidat pour le Frexit, et les dix autres pour dire de belles paroles, ce sont des menteurs ! »

BLN_2904

Mohamed, 49 ans, soudeur, de Denain

« J’aime ce monsieur, et son parti. C’est un grand homme, le seul qui peut sauver la France de l’Europe, de l’Euro, des guerres inutiles comme celles qu’on mène au Moyen-Orient. François Asselineau peut à la fois redonner la fierté aux « Français » d’être français, et nous permettre à nous, enfants de l’immigration d’être reconnus. C’est le Général de Gaulle de maintenant !

Il faut qu’on sorte de la communauté européenne, de l’OTAN, de l’Euro… Il faut redonner de la souveraineté au pays. Pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour comprendre ce qui marche, c’est évident : Les agriculteurs donnent plus à l’Europe qu’ils en reçoivent ; et chez les Anglais tous les voyants sont au vert depuis le Brexit.

Je respecte les petits candidats : Poutou a foutu le « dawa » pendant le débat. Les autres sont des dindons, des voleurs – surtout Le Pen – des menteurs… Mélenchon est franc-maçon de père en fils… Moi je suis soudeur, pas maçon ! [rires] »

Propos recueillis par Amale Ajebli, Irvin Decampe, et Clément Bolano.
Photographies : Clément Bolano.

Un commentaire sur “François Asselineau attire 1500 personnes à Lille

Ajouter un commentaire

  1. dommage que le programme d’Asselineau ne soit pas aussi global que celui de « La France Insoumise « .

    être intègre et bien parler ne suffit pas . il faut une vision et de grands projets pour notre pays ; et construire de nouvelles coopérations internationales .
    souverain oui, autarcique non .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :